Antoine Rivière "el ladron de colores"


Exposition du 1er décembre au 1er mars 2011 - 26 rue des Trois Frères Barthélémy 13006 Marseille - 9h30 à 19h30



Antoine Rivière "el ladron de colores"
a pratique du skateboard depuis 1995 lui a permis d’appréhender la ville par un prisme inhérent à sa pratique - recherche d'espaces, revêtements propices, où matières et formes du tissu urbain se combinent en un terrain d’exploration idéal : ses dérives à roulettes l’amènent très tôt à aspirer à garder une trace des lieux qu'il éprouve et ainsi d’en constituer un archivage documentaire.
Antoine Rivière axe ses recherches vers des endroits inédits, déclassés, perdus dans les limbes des banlieues dont l’environnement défraîchi sied à ses prises de vue, qui constituent une appropriation de ce qui l’entoure.
Son sport exige une réflexion sur son environnement, à l’instar de l’artiste Raphaël Zarka qui analyse les rapports du skateur à la ville, partant du postulat que celui-ci est constamment dans la rue, s'y déplace, appréhende ses obstacles, sa géographie, l’amenant à s'interroger sur les problématiques d’urbanisme, d’aménagement du territoire, de hiérarchisation et de cloisonnement de ses populations.


Mouvement culturel apparu dans les années 60, le skateboard a accompagné les changements topographiques des villes, et fut le terreau d’une communauté qui forte de ces expériences extrêmes constitua une scène artistique multi-disciplinaire (Ed Templeton, Larry Clark, Tommy Guerrero, Spike Jonze, Hugh Holland, Jace Juhasz…).
La photographie occupe une place forte chez les artistes issus de ce milieu ; ainsi, Antoine Rivière, nourri de son expérience d’arpenteur de macadam, sillonne méticuleusement la ville, quadrille les quartiers, flâne dans les ruelles, impasses, cours de résidences à la recherches de couleurs, de signes typographiques, d'objets qui au-delà de leur présence fonctionnelle se métamorphosent dans des mises en scène orchestrées par le Thrasher.

La série de photographies ici présentée a été réalisée en 2010 en Amérique latine (Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Brésil), et participe à ses recherches liées aux grandes villes du continent (Lima, La Paz, Santiago, Buenos Aires...), où il part à la rencontre de ses homologues glisseurs, ces derniers lui indiquant des quartiers et points de vue éloignés des sentiers balisés.
Sensible aux couleurs vives présentes dans les villes d'Amérique du sud, il donne priorité aux teintes riches qui se trouvent sur son chemin et entame des séries réalisées sur support argentique autour de la diversité des façades et des détails qui les ornent ainsi que des paysages qui les entourent.
Il photographie ces scènes instinctivement, sans sophistication technique, préférant se focaliser sur les contrastes et les couleurs avec un cadrage sur le vif, proposant une alternative à une vision consumériste où la rue n’est que vitrine et/ou fonction, dépourvue de toute valeur transcendante.


Antoine Rivière, 29 ans, vit et travaille à Marseille.

Terrasse en Ville & Beaulieu Conseil 26, rue des Trois Frères Barthélémy 13006 Marseille tél : 04 96 12 22 90

JPR
27/11/2011



Facebook
Twitter
Enville
Google+
Instagram
Votre alerte mail